IV.2 Bergerie

Située à une quinzaine de mètres au nord du château, ce bâtiment rectangulaire est une ancienne bergerie comme en témoignent les arcades divisant un vaste espace intérieur qui occupe toute la moitié ouest du bâtiment (fig 56 et fig 57).

Cette architecture, bien connue en région, demeure difficilement datable mais elle s’inscrit à la fin de la période moderne ou dans la période contemporaine. La fonction évidente de ce bâtiment détourne l’attention de sa partie orientale, qui présente une architecture curieusement massive pour un bâtiment agricole. Cette partie orientale se compose d’une salle rectangulaire aux murs d’une épaisseur importante (1m) partagée en deux par un mur de refend de même épaisseur. La salle est voûtée en plein cintre.

Elle ouvre à l’est par une porte cintrée, située en hauteur, de sorte qu’il faut restituer des marches pour descendre dans cette salle. La salle prend jour par une petite fenêtre rectangulaire située dans le même mur oriental. C’est avant tout l’état de l’angle extérieur sud-est de ce bâtiment qui a attiré mon attention. Il présente un arrachement important, marquant l’empreinte d’un mur chaîné à l’angle exactement à l’aplomb du tracé du mur 1005, prolongement du mur occidental de la cuisine.

Il serait donc possible que cette partie de la « bergerie » soit en fait un bâtiment appartenant aux constructions médiévales, une extension vers le nord du château. Cette hypothèse devra être vérifiée par la fouille, le lien entre le château et la « bergerie » subsistant à l’état de fondation comme le montre la topographie du terrain entre les deux, où on devine la présence de murs dans les bombements rectilignes qui marquent le sol.

Fig 56 & 57 de la Bergerie


Back to top